Samedi à partir de 14 heures, à la médiathèque Robert Cousin, se tiendra La Nuit de la Lecture. Un évènement comme celui-là, organisé autour de la littérature, à Lens, c’est vraiment une bonne chose en cette époque où la barbarie nous prend en tenaille.

Gaylord Kemp sera présent. Il est connu, entre autres productions, pour ses textes destinés à la jeunesse. Originaire du bassin minier (on s’est laissé dire qu’il habite toujours Noeux-les-MInes), ses livres sont publiés aux éditions Ravet-Anceau, une maison lilloise.

Ce n’est pas parce que les éditeurs du bassin minier ont refusé ses livres que Gaylord Kemp est allé se faire éditer à Lille. C’est simplement que des éditeurs dans le bassin minier, il n’y en a pas.

C’est assez typique d’un phénomène plus général. Les gens qui investissent de l’argent dans le bassin minier ne misent pas sur le talent des habitants. Ils cherchent à faire des profits rapides avec l’immobilier ou la main d’œuvre, pour cela, ils nous font confiance.
Pourtant, des poètes, des romanciers, des historiens et d’autres artistes, les quartiers ouvriers de Lens n’en manquent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.