Lens, entièrement rasée par la première guerre mondiale, sera construite à nouveau entre 1920 et 1932. On ne peut pas dire que la ville aura été « reconstruite », car un formidable élan pousse alors les gens vers le nouveau.
La ville nouvelle sera moderne, belle, imprégnée de la culture régionale, notamment par l’industrie.

Le livre L’art déco à Lens et à l’entour, édité à l’origine par l’association Gauhéria fâcheusement disparue, met en perspective l’histoire architecturale de la ville.
Les textes clairs de Arnaud Debève associés aux photographies lumineuses de Laurent Lamacz permettent de comprendre ce qui animait l’époque. A la lecture de ces récits factuels, on saisit comment la foi dans un avenir dirigé par la bourgeoisie d’alors a permis aux milliers d’ouvriers de réaliser cette œuvre héroïque. Du gigantesque fatras des ruines, ils ont fait naître une ville dont les formes ambitieuses voulues par les commerçants étaient rendues possibles par les moyens techniques des tout-puissants industriels.

Sous-titré regards sur un patrimoine à révéler, ce livre, qu’on peut emprunter à la Médiathèque Robert Cousin, nous invite à nous interroger sur le présent et sur la mise en valeur du patrimoine et architectural de la ville. Quant à l’équipe du site Rocade.org, elle se demande si la classe ouvrière a conscience que cette ville lui appartient et combien de temps la bourgeoisie fera encore illusion ?

L’art déco à Lens et à l’entour
Laurent Lamacz et Arnaud Debève
Edité par Gauhéria
126 p.
ISBN : 978-2-908664-29-4

2 Replies to “Lecture – L’art déco à Lens”

Comments are closed.