Dans le prolongement des engagements de l’Etat en direction du Bassin Minier, Maisons et Cités s’engage dans un large programme de rénovation de l’habitat minier. S’il va permettre aux locataires de réaliser des économies d’énergie, l’enjeu principal est de booster les entreprises du bâtiment de la région. L’écologie est ici un prétexte.

L’État promet d’exécuter sur dix ans son Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier du Nord et du Pas-de-Calais (ERBM). Il s’agit d’un ensemble de mesures économiques visant à moderniser le Bassin Minier en vue de le rendre plus attractif pour les investisseurs.

Maisons & Cités, un bailleur puissant

L’un des volets de l’ERBM concerne la rénovation des logements miniers. Après un chantier innovant de réhabilitation de la maison d’ingénieur au 11/19, deux cités lensoises seront en travaux. Maisons et Cités est une entité colossale qui pèse très lourd dans l’habitat minier.

Mardi 5 mars, dans les salles VIP de Bollaert (#CoucouLaMarek), le Directeur Général de Maisons et Cités a invité 150 entreprises locales du bâtiment et les deux plus grands syndicats patronaux du secteur (CAPEB et FFB).

L’annonce a de quoi satisfaire les entrepreneurs. Sur 10 ans, ils vont se partager 3,3 milliards d’euros pour rénover 23 000 maisons. La principale contrainte sera de moderniser les procédés de production en vue de répondre à des normes de consommation d’énergie. Les bâtiments devront au final être classés C au minimum.

Des profits pour qui ?

Les locataires seront contents à la fin des travaux de voir leurs factures d’énergie, essentiellement de chauffage, baisser. Mais pour obtenir un tel résultat, on aurait pu envisager un vaste plan de destruction-construction, de logements neufs.

Le choix est autre et l’on comprend pourquoi. On va moderniser les logements, mais on va surtout moderniser tout un secteur industriel. Sous couvert de respecter de critères de qualité environnementale, les entreprises sont payées pour accepter d’innover. Il ne faut pas se voiler la face, tout cela est dérisoire pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais l’objectif n’est pas là.

One Reply to “La rénovation des logements sociaux miniers pour la croissance « verte »”

Comments are closed.