Hier au Louvre-Lens, des journalistes venus de toute la france ont assisté à la présentation de Odyssée 2019. Organisé par Euralens, il s’agit d’un ensemble d’évènements censés marquer le renouveau du bassin minier. Oui mais voilà, les lensois n’en savent rien…

Euralens est une association présidée par le Maire de Lens qui regroupe pour l’essentiel des collectivités territoriales du bassin minier, des élus, des grandes entreprises et des personnes présentées comme expertes. Euralens, dont le siège se trouve à la Maison syndicale, est pensée comme un forum, un centre de réflexion, duquel devrait jaillir les projets de renouveau du territoire.

La présentation à la presse de Odyssée 2019 a lieu quelques heures avant le vernissage (c’est-à-dire l’inauguration sous forme de fête privée) de la nouvelle exposition temporaire du Louvre-Lens, HOMERE. Le fil d’Ariane est un peu épais, mais Euralens assume de penser la dynamique de son projet de territoire dans le sillage du musée.

Le projet d’implantation du Louvre-Lens s’est concrétisé il y a 10 ans. Euralens profite de cet anniversaire symbolique pour lancer une phase nouvelle de développement des pojets culturels et économiques. Le territoire de l’ex-bassin minier, c’est-à-dire le Pôle Métropilitain de l’Artois, dont Lens veut être le centre, devrait donc s’animer autour de projets innovants.

Aujourd’hui, la population n’est au courant de rien. Mais quand on voit que le spéciliste du big data Enedis, le géant financier la Caisse des Dépôts et le groupe Veolia sont impliqués, il va s’agir pour eux d’investir dans le but de réaliser des profits.

Le lancement des premières festivités ouvertes à la population, c’est pour le mois de mai. Il faut croire que le renouveau du bassin minier ne peut quand même pas se faire complêtement sans nous…