Après un weekend d’inauguration en grande pompe, le réseau des BHNS (pour Bus à Haut Niveau de Service), les Bulles, entre en fonction aujourd’hui. Bénéficier de transports en commun de qualité, cela manque à Lens, où chacun est fortement dépendant de sa voiture. De quoi lutter contre la pollution de l’air.

Une classe dirigeante satisfaite

Samedi et dimanche, sur la place Jean Jaurès, devant la mairie, tout un tas de personnalités se sont succédéesfin de promouvoir le nouveau réseau de bus. Ces gens étaient aussi là pour se flatter d’avoir participer à la réalisation du projet. Le Préfet, le Président du syndicat mixte des transports (également Maire de Liévin), le PDG de la multinationale Transdev, et des élus locaux y sont allés de leurs discours pour saluer cette « étape historique » dans pour « structurer » le territoire.

La fréquence des bus est bien plus élevée que dans l’ancien réseau et les bus sont prioritaires à de nombreux carrefours. Les bus circuleront de 5h à 23h en semaine . Grâce aux Bulles, les voyageurs devraient pouvoir se déplacer aussi vite qu’en voiture. Tout cela est porteur d’espoir.

Des bulles…d’air ?

Si les habitants trouvent ce mode de transport suffisamment pratique, alors ils laisseront peut-être leur voiture au parking. Moins de voitures sur les routes, cela fera ça de moins de particules fines en suspension dans l’air. Aujourd’hui, le niveau d’alerte pollution est atteint depuis cinq jours consécutifs. Il est temps que ça change.