Le Racing l’a annoncé voilà une dizaine de jours, il lance une énergy drink. Le marchandising n’a pas de limite, en tous cas, pas celle du sport.

La canette est aux couleurs du Racing, avec le logo de notre équipe en occupant une bonne moitié. La canette sera en vente au stade et à la boutique émotion foot. Il y a là évidemment de quoi attirer le fan. C’est d’ailleurs la spécialité de l’entreprise Technic Boissons avec laquelle le Club s’est associé sur ce coup. Le truc repose sur le design de canettes aux couleurs de l’entreprise, afin de réaliser des objets de marketing.

Le contenant est donc Sang et Or. Le contenu quant à lui est tout ce qu’il y a de plus banal pour ce type de produits. Le liquide est composé pour l’essentiel de sucre et de caféine. Après avoir bu un verre de ce truc (mais qui boit ça dans un verre ?), on aura avalé l’équivalent d’un café bien serré avec 6 sucres. Avec le guarana, la taurine et le ginseng, il y a de quoi avoir les nerfs à vif.

Cette boisson n’a rien à voir avec les boissons de récupération destinées aux sportifs. En boire le soir après le footing ou en revenant de la salle, ça va juste t’empêcher de dormir et flinguer le fruit de tes efforts… Tu n’es pas sportif ? Alors, tu feras juste du gras.

Une energy drink est une sorte de « boisson de loisir », rien de plus. Il faut quand même rappeler aux adeptes du barbecue d’avant match que mélangé à de l’alcool, ce type de boisson peut présenter certains dangers, notamment pour le cœur. L’OMS recommande aussi de ne pas en donner aux enfants et aux adolescents, parce que, en plus, ça a tendance à pousser les gens vers l’addiction.

En conclusion, le Racing s’associe avec un marchand de canettes publicitaires qui met du patator dans des emballages Sang et Or. Avec tout ça, on est à des années lumières du foot qui nous fait rêver. On est juste dans le business bien crasse. Du genre qui fait des euros à tout prix.