Les lensois se sont déplacés pour voter hier. Beaucoup plus que dans le reste de la France, le nationalisme a fait un score important dans notre ville. C’est sans doute que la politique menée par la classe dominante est rejetée par les gens des classes populaires et que, dans le même temps, la gauche reste paralysée.

Le taux de participation à Lens est inférieure à la moyenne du département, soit près de 43 % contre 49 %. La participation est cependant supérieure à 2014. Sans surprise, c’est dans les quartiers ouvriers, comme à la grande résidence ou à la cité huit qu’on a le moins voté.

A liste du Rassemblement National a recueilli 41.43 %. Le Parti Socialiste, parti historique ici à Lens, fait 5.89 %. Quant au Parti Communiste, il bloque à 2.67 % (moins que Dupont-Aignan!) et Benoît Hamon est à 3.87 %.

Le camp des nationalistes regroupe près de 47 % des suffrages exprimés à Lens. La gauche est autour des 20 %. L’écologie, qui est pourtant l’enjeu majeur de notre époque ne concerne, telle qu’elle est présentée, que 10 % des votants. C’est moins de 1100 personnes sur 22000 inscrits.