L’intimité est une chose précieuse

L’intimité est une chose précieuse. Certains des sentiments éprouvés doivent pouvoir rester au coeur des personnes. Etre sommé d’exposer, pour des raisons futiles, ce que l’on voulait garder pour soi est comme un vol à l’arrachée.

L’intimité est d’autant plus précieuse que nous vivons une époque pleine de vanité. Chacun poursuit son egotrip, saturant les autres de ses selfies, exposant sa story ou twittant sa vie. Tout cela est pétri d’hypocrisie. La sincérité des sentiments, retenus qui plus est, se fait rare.

Tout se vend et tout s’achète, notre monde est un hypermarché. Il n’est pas une parcelle de nos vies sur laquelle on ne cherche à tirer des profits. La vie intérieure est le dernier rempart alors que les big datas s’accumulent pour quantifier nos moindres attitudes.

Perdre la personne avec qui l’on a fait la plus grande partie de sa vie est terrible. Une partie de soi-même disparaît et le vide se remplit d’angoisses. Pour faire face au malheur, on doit apprendre à vivre seul. L’existence est instable, on est traversé de peurs innombrables.

Et puis un jour on reçoit un appel de Véolia. Un conseiller clientèle, un de ces Martin Quelquechose exploités sur une plateforme téléphonique. Il a sous les yeux la consommation d’eau pour l’année qui s’achève, et, comparée aux chiffres des années précédentes… Il doit y avoir un problème. Ce doit être le compteur. Est-on sûr qu’il n’est pas bloqué ? Le ton est presque accusateur.

Alors il faut se justifier. Pour ce faire, il faut briser son intimité. A cet inconnu qui n’en a rien à faire. Il faut dire que son mari est mort.